Voyage au Japon: Himeji-jo (le château Himeji)

Alliant tradition et modernité, le Japon a su conserver ses sites historiques et culturels, bien souvent inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, grâce au soin pris depuis des générations afin de préserver au mieux son patrimoine, en utilisant des techniques traditionnelles. Les palais impériaux de Kyoto, Tokyo ou les temples de bois de Nara, le château d’Himeji, les temples de Nikko ou encore les temples du pèlerinage de Shikoku sans oublié le site naturel emblématique du Mont Fuji, font partie, en autres, des sites incontournables à visiter lors de votre voyage au Japon avec votre agence NostalAsie. Du baroudeur au voyageur plus tranquille, nos circuits sur-mesure s’adaptent à vos besoins. 

japon chateau himeji

Si vous avez vu «On de vit que deux fois», vous savez le James Bond fin de carrière avec Sean Connery et sa coupe improbable en yukata qui se fait passé pour ninja, si si, vous l’avez vu. Eh bien vous aurez vu une petite partie d’un trésor national du Japon, le château Himeji. Himeji-jo, construit au XVII siècle, également connu sous le nom du château du Héron blanc (Shirasagijo) est un des nombreux sites classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Contrairement aux châteaux européens entièrement construit en pierre, celui-ci comme la plupart des châteaux au Japon fut construit en bois pour toute sa charpente alors que les remparts eux  sont faits de pierre. L’ensemble du château compte pas moins de 82 temples répartis sur 107 hectares.

Le château, construit sur le  lieu d’un ancien fort du XIVème siècle, fut un point de passage obligé des transports de le pays et devint par la même le centre féodal du shoguna avant qu’un nouveau gouvernement central ne soit créé en 1868.  Malgré la perte de quelques bâtiments à travers les décennies en raison notamment de feu accidentels, la grande majorité du site est resté intact et les rénovations successives, dont la dernière de 2010 à 2015, ont permis de maintenir en l’état le blanc du bois des bâtiments. Il est remarquable qu’un édifice de cette taille et destiné à être attaqué de manière successive est pu connaître si peu de dommage à travers les siècles. C’est peut-être l’ingéniosité de la construction par ses remparts, ses dédales et ses défenses qui ont permis cette conservation et a dissuadé des attaques éventuelles.  L’authenticité et l’architecture de ce site en font un lieu à ne pas manquer lors de toute visite dans la région. Le château a été construit sur des couches successives de mur de pierre et de fossé pour protéger au mieux le bâtiment des assaillants. De plus, de nombreux autres défenses avaient été construites tout autour comme premier rempart à d’éventuelles attaques. Accessible facilement, à 15 minutes à pied, depuis la gare JR d’Himeji, au départ de déférentes villes de la région (Osaka, Kobe, Nagoya, Hiroshima) vous pourrez donc aisément effectuer la visite sur une demi-journée depuis ces 2 grandes villes. Comme la plupart des visiteurs, vous arriverez sûrement au château par la porte Otemon située dans la partie gratuite. Cette allée bordée de cerisiers sera un endroit idéal pour prendre quelques photos avant d’arrivée à l’entrée payante situé à la porte Hishi via un dédale, fait par le passé, pour ralentir les assaillants.  Une fois arrivée au niveau le plus bas du château, vous monterez d’étage en étage par des escaliers étroits, quasiment non meublé, pour atteindre le sommet par lequel vous aurez une vue à 360° sur les autres bâtiments du château, les jardins ainsi que sur la ville d’Himeji. Aux différents étages et dans les tours, vous pourrez voir différentes ouvertures destinées à l’époque à pouvoir tirer ou jeter des pierres. Réputé pour être également un lieu agréable pour observer les cerisiers en pleine floraison donc attention au visite pendant la golden week où les filles d’attentes peuvent être longues.

Votre agence NostalAsie vous concoctera votre voyage sur-mesure à travers le Japon pour un séjour réussi.