Voyage au Sri Lanka: La vieille ville de Galle et ses fortifications

Le Sri Lanka, « surnommé la larme de l’inde » ou encore « la perle de l’Océan Indien », attire les voyageurs depuis des siècles. Marco Polo l’a en son temps décrit comme la plus belle île, de sa dimension, au monde. Depuis des vagues successives de voyageurs et commerçants venus de différents pays de la région et même d’Europe (portugais, hollandais, britanniques) n’ont cessé de venir dans ce merveilleux pays afin de profiter des richesses culturelles et naturelles (thé, épices) du pays. Vous pourrez tout aussi bien profiter des plages de l’Est et du Sud que visiter les sites de Galle, Kandy, la forteresse de Sigirya ou encore le pic d’Adam. Du baroudeur au voyageur plus tranquille, nos circuits sur-mesure s’adaptent à vos besoins. Votre agence NostalAsie vous concoctera votre voyage sur-mesure à travers le Sri Lanka pour un séjour réussi.

carte sri lankaSitué sur la côte sud-est du Sri Lanka, Galle, ville située sur un site archéologique millénaire mais fondée dans sa forme actuelle par les portugais au XVI ͤ siècle, est réputée pour être à la fois une station balnéaire agréable et un lieu culturel important du pays. L’origine du nom de la ville est incertaine mais la théorie la plus probable est que le nom serait issu du mélange des mots cinghalais Gala et du romain gallus. En dehors des belles plages de la ville, de nombreux sites telles que la vieille ville et les fortifications, inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO sont à visiter. Construit par les portugais en 1620, le fort fut conquis par les hollandais lors d’une bataille féroce durant laquelle moins de 200 soldats portugais sous équipés firent face plusieurs jours à 2000 soldats hollandais avant d‘être vaincus. Cet épisode est raconté notamment dans le livre de l’écrivain portugais Parivano Kerosh «la temporel et spirituelle conquête de Ceylan». Après leur victoire, les colons Hollandais renforcèrent le fort de Galle en 1666 afin de sécuriser leur commerce d’épice où le Sri Lanka jouait un rôle important en tant que port et lieu de passage entre l’Asie et l’Europe. Le fort est probablement le mieux conservé de ceux qui ont pu être construit en Asie par les colons européens. Situé face à la mer, le fort de Galle et son architecture imposante reflet de sa gloire passée est aujourd’hui un des lieux les plus visité de la ville comme le montrent le nombre de boutiques et restaurants alentour. Fortement touché par le tsunami de 2004, les remparts ont subi d’importants dégâts mais ont également permis de préserver la ville d’une plus grande catastrophe. Depuis lors d’important travaux de restauration ont été entrepris afin redonner au monument et à sa ville tout son charme. Entourée de 3 côtés par la mer, le meilleur moment de la journée pour visiter le fort sera en matinée ou au coucher du soleil afin de profiter au mieux de la vue du reflet du soleil sur la mer depuis les remparts. Vous commencerez ou continuerez votre exploration du bâtiment par la visite des donjons, du phare, de l’horloge, des canons, l’ancien entrepôt hollandais d’épices et le son musée national de la marine, etc. Vous pourrez ensuite visiter le musée national de Galle, plus intéressant pour le bâtiment en lui-même pour sa collection d’objet un peu restreinte.  Dans la vieille ville, allez prendre un verre ou même dîner à l’Amangalla Hotel autrefois connus sous le nom de New Oriental Hotel. Vous pourrez tout aussi bien en admirer uniquement la façade extérieure et aller vous restaurez dans un restaurant local meilleur marché mais parfois tout aussi bon. Poursuivez la visite de la ville par l’église «Groote Kerk» en forme de croix et l’église anglicane «All Saints».  La mosquée Meeran Jumma, de style baroque portugais, et la pagode de la paix japonaise font montre de la diversité de culte au Sri Lanka et à Galle en particulier. Si vous êtes plus intéressé par les traditions et costumes populaires sri lankais à travers le temps, vous vous rendrez au musée populaire Martin Wickramasinghe. Suite à l’achat de nombreux bâtiments à l’intérieur de l’enceinte du fort, parfois à des fins commerciales, des voix se sont élevés afin d’attirer l’attention des autorités sur la fuite du patrimoine national vers l’étranger et des mesures plus restrictives ont été mises en places, surtout depuis l’inscription du site à l’UNESCO, pour la préservation et l’appartenance à la Nation des bâtiments et objets historiques.

Le meilleur moyen de visiter la vieille ville et le fort sera d’arpenter à pied les rues pavées et peu empruntées par les véhicules ou de louer un vélo et de rouler à votre rythme afin de ne pas manquer les charmes de Galle.

Publicités