Voyage en Corée du Sud: La ville de Gyeongju, capitale historique des dynasties de Shilla

Une des villes les plus connues et les plus visitées des touristes en Corée du Sud, après Séoul, est la ville de Gyeongju (ou Kyongju selon l’ancien orthographe). C’est la capitale de la province de Gyeongsangbuk-do, située dans le sud-est de la Corée, au nord de la ville de Busan. Gyeongju fut la capitale du royaume de Shilla pendant 1000 ans et elle a connu le règne de 56 rois. Mille ans après le royaume Shilla la ville continue à assurer son rôle culturel et historique de la Corée du Sud avec deux sites inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1995 : le temple Bulguksa et la Grotte de Seokguram, ainsi que de nombreux vestiges datant du royaume Silla disséminés un peu partout dans la ville.

gyeongju

Juchée sur le flanc du Mont Toham, la grotte de Seokguram classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO, abandonnée pendant des siècles fut re-découverte par hasard, un jour de pluie de 1909 où un postier cherchant abri, une fois au sec, eu la surprise de trouver une statue d’un bouddha géant après avoir allumer une bougie. Lors de l’occupation japonaise du pays, on tenta de faire déplacer la statue vers Séoul mais le plan fut abandonné grâce à la résistance des autorités coréennes. L’origine de l’aménagement de la grotte, faite de pierres artificielles de granite, au VIII ͤ siècle pour y accueillir un buddha géant, en position Bhumisparsha Mudra a été initié par le 1er Ministre Kim Dae-seong en mémoire de ses parents dans une vie antérieure. La statue montre Buddha assis avec une main fermée sur la jambe droite et l’autre ouverte posée sur la gauche et tournée vers le ciel. Cette posture rappelle le moment de l’éveil de Buddha. La légende raconte que peu avant son éveil le démons Mara tenta d’effrayer Buddah en lui envoyant une armée de démons afin et le sortir ainsi de son état méditatif et réclamé pour lui-même le stade de l’éveil. Malheureusement pour le démon, Siddhartha, à l’apparition des démons, toucha le sol qui fut témoin de son éveil en tant que Buddha et Mara et son armé disparurent immédiatement. C’est la représentation de cette légende que l’on peut voir aujourd’hui dans la grotte de Seokguram ainsi que dans de nombreux temples bouddhistes de par le monde. Non loin de la grotte, fut construit dans le même temps, le temple Bulguska. Pour de plus amples informations sur la grotte et le temple, il est conseiller de faire un tour dans le musée des arts et sciences Silla dans le village artisanale de Gyenongju.

On peut aussi aller visiter l’observatoire de Chomsongdae et les tumulus, qui font aussi partie intégrante des trésors historiques de la ville.

Conseil de NostalAsie, l’agence spécialisée sur la Corée du Sud pour les voyageurs aguerris : Ce que je préfère pendant la visite de Gyeongju est de faire un tour du lac et finir la journée dans un de ses onsen, bains thermaux où les vertus médicinales n’ont rien à envier à leurs homologues japonais.

Publicités