Voyage au Japon: Les villages historiques de Shirakawa-go et Gokayama

Alliant tradition et modernité, le Japon a su conserver ses sites historiques et culturels, bien souvent inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, grâce au soin pris depuis des générations afin de préserver au mieux son patrimoine, en utilisant des techniques traditionnelles. Les palais impériaux de Kyoto, Tokyo ou les temples de bois de Nara, le château d’Himeji, les temples de Nikko ou encore les temples du pèlerinage de Shikoku sans oublié le site naturel emblématique du Mont Fuji, font partie, en autres, des sites incontournables à visiter lors de votre voyage au Japon avec votre agence NostalAsie. Du baroudeur au voyageur plus tranquille, nos circuits sur-mesure s’adaptent à vos besoins. Votre agence NostalAsie vous concoctera votre voyage sur-mesure à travers le Japon pour un séjour réussi.

Gassho-zukuri_farmhouse-01

Les régions de Shirakawa-go (白川郷, le village de la rivière blanche) et Gokayama (五箇山, la montagne aux 5 parties) se composent de trois villages historiques, classés au patrimoine mondiale de l’UNESCO depuis 1995. Au centre du Japon, sur l’île principale de Kyushu, nichés dans les montagnes du Chubu se trouvent les villages de Ogimachi, de Ainokura et de Suganuma surplombant la rivière Sho. La particularité de ces villages datant du XIème siècle se trouve dans les habitations qui s’y trouvent, celle-ci bâties dans un pittoresque style gassho-zukuri (合掌造), littéralement construction aux paumes des mains jointes). Ce sont de grandes maisons de bois, s’élevant sur quatre étages, caractérisées par leur toit de chaume en triangle très pentu, rappelant deux mains jointes pour la prière, conçu pour supporter les abondantes chutes de neige, très fréquentes dans la région en hiver.

Plusieurs générations vivent dans ces maisons, et le dernier étage était traditionnellement dédié à l’élevage des vers à soie réputé dans la région. Chaque saison offre au village un visage différent ; en hiver la neige le recouvre de son grand manteau blanc, sakuras fleuries au printemps, arbres écarlates en automne ou encore prairie verdoyante en été. Le groupe historique classé se compose de 117 maisons et 7 autres structures, parmi elles, vous pourrez visiter le musée de plein air du village, celui-ci se compose de 25 maisons abandonnées de style gassho-zukuri qui ont été déplacées et ouvertes au public pour permettre une vision de la vie traditionnelle. Dans certaines de ces maisons, il est possible d’admirer et de participer à des ateliers d’arts traditionnels. Alors que d’autres ont été converties en hébergement, minshuku.

Des bâtiments religieux, shinto et bouddhistes, occupent les élévations, comme le Myozen-ji et le Honkaku-ji.

Dans le paysage ouvert, sans clôtures ni murets, la ligne des toits suit le cours de la rivière, une rue principale, coupée de rues et de ruelles latérales, traverse la petite agglomération. Les maisons des villages sont disposées de façon éparse, séparées par des rizières et reliées par des chemins surélevés.

Cette région couverte de forêts denses au nord de Nagoya (名古屋), dans le nord du département de Gifu et Toyama, saura très certainement vous charmer par l’authenticité historique et la culture locale qu’elle aura vu naître et vous donnera l’impression d’un réel voyage dans le temps, avec comme toile de fond, les Alpes japonaises, appelées le Toit du Japon.

Publicités