Voyage au Japon : Shirakami Sanchi :

Alliant tradition et modernité, le Japon a su conserver ses sites historiques et culturels, bien souvent inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, grâce au soin pris depuis des générations afin de préserver au mieux son patrimoine, en utilisant des techniques traditionnelles. Les palais impériaux de Kyoto, Tokyo ou les temples de bois de Nara, le château d’Himeji, les temples de Nikko ou encore les temples du pèlerinage de Shikoku sans oublié le site naturel emblématique du Mont Fuji, font partie, en autres, des sites incontournables à visiter lors de votre voyage au Japon avec votre agence NostalAsie. Du baroudeur au voyageur plus tranquille, nos circuits sur-mesure s’adaptent à vos besoins. Votre agence NostalAsie vous concoctera votre voyage sur-mesure à travers le Japon pour un séjour réussi.

Sirakami_santi.JPG

Shirakami Sanchi (白神山地), littéralement « Les Montagnes du Dieu Blanc » est le nom donné à une vaste étendue montagneuse situé dans le nord de l’île de Honshū, dans la région de Tohoku, au Japon.  Ce site reculé dépourvu de routes et de sentiers, mais aisément accessible en voiture, car ou train, s’étend du Sud-Ouest de la préfecture d’Aomori au Nord-Ouest de l’Akita, et abrite les derniers vestiges des vierges forêts tempérées de hêtres de Siebold qui couvraient, jadis, les pentes des montagnes du nord du Japon. Toutefois, en ces lieux se trouvent également une faune rare et précieuse qui se compose notamment d’ours et de pics noirs, de serow, ainsi que d’aigles royaux, pas moins de 80 espèces d’oiseaux, et 2 000 d’insectes.

Le site est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1993, et est l’un des premiers du Japon. A l’écart de toute influence humaine, cet espace naturel a préservé sa forme originelle, organisée d’une massive et primitive forêt d’hêtres ainsi que de 500 espèces de végétaux.

Les quelques entrées pour ces montagnes se trouvent dans les villes de Fukaura ou Ajigasawa, ainsi que dans le village de Nishimeya, en Aomori.

Les visiteurs peuvent alors escalader la montagne, randonner à travers la forêt d’hêtres ou rencontrer les locaux autour de Shirakami Sanchi. Ce type de « tourisme vert » où les touristes rencontrent la nature et les gens, devient de plus en plus populaire.

Explorez les différents points d’intérêts dans la forêt de Shirakami, des chûtes d’eau d’Anmon à Nishimeya-mura jusqu’à l’arbre mère de Tsugaru Toge, ou encore des chûtes de Kurokuma en Ajigasawa, à la série de petits lacs Juniko à Fukaura en passant par le pittoresque Nihon Canyon, qui est la version miniature du Grand Canyon américain. De plus, vous trouverez au pied de la montagne la ville d’Hachimori qui offre chaque année, un concert de plein air pour le festival de Shikarami : le Yūkyū-no-Mori (悠久の杜).

En été, comme en automne ce paysage naturel offre un spectacle des plus splendides, c’est à présent à vous de vous laisser tenter soit par l’abondance de l’eau ruisselante dans le cours des rivières ou bien par le rougissement des montagnes sous les teintes écarlates des feuilles.

Publicités