Voyage en Indonésie : Bali, le système des subak

L’Indonésie a le charme et l’avantage d’allier de nombreux sites culturels et historiques, pour certains classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO,comme le système des subak de Bali, qui traduit une manifestation de la philosophie du Tri Hita Karana, et la beauté des plages paradisiaques des stations balnéaires et des nombreuses îles que compte le pays. La meilleure période pour vous y rendre est d’Avril à Octobre. La saison sèche s’étend de Juin à Septembre tandis que d’Octobre à Mars vous serez en pleine saison des pluies. Si Bali reste la destination phare pour les plages indonésienne, îles telles que les 3 îles de Gili ou encore les stations balnéaires de Lombok méritent également d’être mises en lumières afin d’élargir l’éventail de choix des plages lors de votre voyage avec votre agence de NostalAsie. Du baroudeur au voyageur plus tranquille, nos circuits sur-mesure s’adaptent à vos besoins. Votre agence NostalAsie vous concoctera votre voyage sur-mesure à travers l’Indonésie pour un séjour réussi.

1_pura_taman_ayun_bali_2011

Le paysage culturel de Bali comprend cinq rizières en terrasses ainsi que des temples d’eau qui illustrent le système des subak, une institution coopérative de gestion de l’eau par des canaux et des barrages, développée au IXe siècle. Pour les Balinais, l’irrigation n’est pas simplement l’arrosage des plantes : l’eau est utilisée pour construire un écosystème artificiel complexe et dynamique. Et les temples sont au centre de ce système coopératif de gestion de l’eau. Dans un aspect religieux profondément ancré, le subak,  est un système écologique et durable, sous l’autorité des prêtres qui suivent la philosophie du Tri Hita Karana, qui rassemble la société agraire balinaise. Cette philosophie, issue de l’échange culturel entre l’Inde et Bali depuis plus de deux mille ans, a façonné le paysage de la région. En outre, cette croyance lie le royaume des esprits, des Dieux, au monde humain ainsi qu’à la nature. Les temples de l’eau promeuvent ainsi l’harmonie entre les humains et leur environnement à travers des rituels qui rappellent aux rizicoles leur dépendance aux forces naturelles, le riz est alors perçu comme un don divin. Vous y trouverez notamment le temple d’eau royal Pura Taman Ayun, d’époque du XVIIe siècle, le plus grand de Bali mais aussi le plus original de par son architecture. Une chaîne de montagnes traverse le paysage de Bali et lui offre ainsi la fertilité de son sol, associé au climat tropical humide, cela en fait une région propice à l’agriculture. D’autres sites remarquables constituent le bien ; le temple d’eau suprême Pura Ulun Danu Batur construit au bord du cratère d’un volcan, ou encore le lac Batur, dont les eaux sont considérées comme l’origine ultime de toutes les sources et rivières. Les forêts, qui protègent l’alimentation en eau, le paysage des rizières en terrasses mentionné plus haut, les rizières reliées par un système de canaux, de tunnels et de barrages, et les temples de taille et d’importance variable, marquent soit la source soit le passage de l’eau vers les terres des subak à irriguer font partis d’un bien classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2012 et vous attend impatiemment.

Publicités