Voyage en Russie : Le lac Baïkal

De part son immense territoire, un voyage en Russie peut se concevoir sous plusieurs aspects. Même si toutefois, un séjour à Moscou et à Saint Petersbourg reste l’essence d’un voyage. Mais le vrai voyageur de long cours optera pour la ballade dans l’anneau d’or rien que pour entrevoir les clochers dorés d’une église orthodoxe au gré des boucles de la Volga, ou choisira de s’aventurer dans des espaces naturels sauvages. Du baroudeur au voyageur plus tranquille, nos circuits sur-mesure s’adaptent à vos besoins. Votre agence NostalAsie vous concoctera votre voyage sur-mesure à travers la Russie pour un séjour réussi.

Listwjanka_(lac_Baikal)_(4)

Situé au sud-est de la Sibérie, en Russie orientale, le lac Baïkal constitue la plus grande réserve d’eau douce à la surface de la Terre. Cet ancestrale pièce d’eau, qui est la plus vieille de ce monde est âgée de 25 millions d’années et représente à elle seule 20% des réserves d’eau douce de la planète. La lac Baïkal est également connue pour la clarté de ses eaux, transparente jusqu’à 40m de profondeur. Ce lieu enserré par les monts Iablonovy et Bargouzine à l’est ainsi que les monts Baïkal à l’ouest se trouve à une altitude de 455 mètres. A son extrême sud-ouest se trouve la principale ville de la région, Irkoutsk. En naviguant sur le lac vous pourrez vous arrêter sur l’île d’Olkhon, qui est la résidence de Bourkhane (entendez ici « Dieu »), ou bien sur la presqu’île de Sviatoï Nos, littéralement le « Saint Nez ».

Aujourd’hui, vrai trésor pour la pêche, le lac était à l’époque de ses premiers habitants, les Bouriates d’origine mongole, considéré comme une « Mer Sacrée » crainte et vénérée. N’oublions pas que nous sommes en terres chamaniques et que par conséquent les esprits sont partout. Et c’est donc à la faveur des éléments que le Baïkal se métamorphose ; de juin à septembre le lac est navigable et son eau liquide. D’octobre à mai, les gelées s’abattent sur le lac en le givrant complètement, permettant ainsi aux hommes et aux machines de se déplacer sans risques.

Cette « Perle de Sibérie » se trouve également être le refuge de plus de 2 000 espèces animales et végétales, qui sont pour la plupart endémiques à ce bassin. Vous y trouverez notamment la seule espèce de phoques d’eau douce du monde. C’est ici que steppes, prés, marais et haute montagnes se partagent plus de 2 000 km de côtes.

Enfin, ces profondeurs abyssales insondables représente une fructueuse mine de mystères.

Il ne vous reste plus qu’à venir découvrir ce grand bleu !