Voyage en Indonésie: Ensemble de Borobudur

L’Indonésie a le charme d’allier et l’avantage la beauté des plages paradisiaques des stations balnéaires et des nombreuses îles que comptent le pays à de nombreux sites culturels et historiques, pour certains classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. L’ensemble de temple de Borobudur ou celui de Prambanan, le parc national de Komodo et ses célèbres dragons ou encore le site archéologiques des 1ers hommes de Sangiran font parties des sites incontournables de votre voyage avec NostalAsie. Du baroudeur au voyageur plus tranquille, nos circuits sur-mesure s’adaptent à vos besoins. Votre agence NostalAsie vous concoctera votre voyage sur-mesure à travers l’Indonésie pour un séjour réussi.

063-4

 

Considéré comme étant le plus grand monument bouddhiste au monde, situé sur l’île de Java, Borobudur, situé à une quarantaine de kilomètres de Yogyakarta et proche de Prambanan, apparaît comme flottant au-dessus de la végétation environnante. Construit il y a déjà il y a près de 12 siècles, cet impressionnant monument, construit en forme de mandala (diagramme de l’univers) en 3 dimensions, classé au Patrimoine Mondiale et perché sur la montagne mérite quelques efforts pour l’atteindre. Le lever ou le coucher de soleil vous seront des moments particuliers étant donné la vue depuis le site pour visiter Borobudur. Monument emblématique en Indonésie, il est également le plus visité surtout le week-end où des locaux se rendent en pèlerinage. Vous n’aurez pas d’audio guide mais vous pourrez louer les services d’un guide local pour profiter au mieux de votre visite grâce aux explications qu’il vous fournira.

Construit avec des milliers de pierres, acheminées par des chemins escarpés, aucun ciment ni mortier n’ont été utilisé pour sa construction pourtant vieille de plus d’un millénaire et toujours debout.

Petit à petit abandonné à partir du 15ème siècle suite à l’arrivée de l’Islam comme religion prédominante en Indonésie, le site fut peu à peu délaissé, la nature reprenant ses droits sur les lieux. Après la re-découverte du site par Sir Thomas Stamford Raffles, Borobudur commença à être restaurer mais en contre partie de nombreuses parties du sites disparurent enlevées puis vendues à profit à des collectionneurs privés un peu partout dans le monde. Ce processus pris fin à la fin des années 60 lorsque le gouvernement et l’UNESCO prirent certaines mesures afin de restaurer totalement et dans son entièreté le monument ainsi que d’installer un nouveau système de drainage afin de limiter l’érosion de la pierre du vent, pluie et autre retombés volcaniques subis au fil des siècles. Si les recherches récentes ont pu déterminer la période construction de l’édifice, la raison de sa construction et son instigateur reste encore inconnu à ce jour malgré de diverses théories. Selon certains, le bâtiment formerait un texte bouddhique géant qu’il faudrait lire en parcourant les murs et les galeries des 10 niveaux du monument représentants les 3 niveaux de la conscience bouddhiste. Le niveau le plus bas, Kamadhatu (monde du désir), décrit les lois immuables du karma. Le second niveau, Rupadhatu (monde des formes), décrit lui les histoires dépeintes dans les manuscrits Lalitavistara, Jataka-Avadana et Gandavyuha. Enfin le troisième niveau, Arupadhatu (monde sans forme), décrit un monde sans début et sans fin. Accessible toute l’année, notez que 2 festivals s’y tiennent chaque année, Waisak en avril ou mai selon la pleine lune. Cette cérémonie célèbre la naissance, l’illumination et la mort de Buddha. L’autre festival, Mahakarya, se tient en octobre et consiste en une représentation théâtrale sur la construction du temple la vie de la dynastie régnante à l’époque de sa construction.

Publicités