Voyages en Indonésie: Le parc national de Komodo

L’Indonésie a le charme d’allier et l’avantage la beauté des plages paradisiaques des stations balnéaires et des nombreuses îles que comptent le pays à de nombreux sites culturels et historiques, pour certains classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. L’ensemble de temple de Borobudur ou celui de Prambanan, le parc national de Komodo et ses célèbres dragons ou encore le site archéologiques des 1ers hommes de Sangiran font parties des sites incontournables de votre voyage avec NostalAsie. Du baroudeur au voyageur plus tranquille, nos circuits sur-mesure s’adaptent à vos besoins. Votre agence NostalAsie vous concoctera votre voyage sur-mesure à travers l’Indonésie pour un séjour réussi.

039-6

Connu dans le monde entier pour accueillir l’espèce de varan des dragons de Komodo, le parc national, classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO se situe au centre de l’Indonésie entre l’île de Sumbawa et l’île de Flores à laquelle il appartient. Le parc national de Komodo, regroupant les îles de Komodo, Rinca et Padar ainsi que d’autres petites îles, n’accueille pas seulement les fameux dragons et est également le lieu de refuge de nombreuses espèces sauvages sur terre et dans l’eau allant de reptiles divers (dragons, serpents, etc.) et mammifères terrestres (cerf de Java, buffle, singe, etc.) et marins (dauphins, baleines, etc.). Le dragon de Komodo, descendant direct d’espèces préhistorique, ce lézard pouvant atteindre près de 3 mètres de long (queue comprise), de près de 100 kilos peut vivre jusqu’à 50 ans. Leur bouche contenant un nombre important de bactéries, l’infection résultant de leur morsure peut être plus grave que la morsure elle-même. Ne vous inquiétez pas, l’homme n’est pas leur proie favorite et ils vous laisseront les observer si vous respecter les consignes des guides sur place. Si sur terre, tout se fait à pied pour côtoyer une faune rare, l’île est également un lieu réputé pour sa faune sous-marine et le corail à découvrir pour les bons plongeurs, attention aux forts courants. Si vous ne pratiquez pas la plongée, vous pourrez tentez d’approcher les tortues de mer avec palmes et tuba. Si vous préférez profitez de la vie sous-marine vu du dessus, la kayak sera un moyen idéal d’accéder à des endroits ou certains bateau ne peuvent pas aller. N’oublie pas dans tous les cas que vous êtes en présence d’animaux sauvages et que vous devez donc respecter certaines règles de sécurité et ne pas vous approcher trop prêts d’animaux dont les réactions peuvent être parfois imprévisible.

Pour accéder à l’île, il est souhaitable de prendre le ferry depuis Flores 2 fois par semaine. Il existe un aéroport à Labuanbajo sur Flores ou à Bima sur l’île de Sumbawa mais les compagnies locales ne sont pas toutes des plus recommandées. Depuis son accession en 2011 au titre de Patrimoine Mondiale, le parc national de Komodo accueil de plus en plus de tourisme même si pour l’instant le port ne peu accueillir de gros bateaux. Cette destination protégée ne devrait pas devenir un lieu de tourisme de masse mais rester une destination de tourisme éco-responsable si les autorités ne cèdent pas à l’appât de gain. Entre droit d’entrée au parc, taxe sur les appareils photos ou vidéos…et prix relativement élevés sur place pour l’hébergement et la nourriture les autorités ont multipliés les revenus du tourisme afin de permettre une meilleure préservation des espèces.

Publicités