Voyage en Indonésie: Le site des premiers hommes de Sangiran

L’Indonésie a le charme d’allier et l’avantage la beauté des plages paradisiaques des stations balnéaires et des nombreuses îles que comptent le pays à de nombreux sites culturels et historiques, pour certains classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. L’ensemble de temple de Borobudur ou celui de Prambanan, le parc national de Komodo et ses célèbres dragons ou encore le site archéologiques des 1ers hommes de Sangiran font parties des sites incontournables de votre voyage avec NostalAsie. Du baroudeur au voyageur plus tranquille, nos circuits sur-mesure s’adaptent à vos besoins. Votre agence NostalAsie vous concoctera votre voyage sur-mesure à travers l’Indonésie pour un séjour réussi.

Sangiran est un site archéologique, classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, situé au cœur de l’île de Java. Le site étendu sur 56km² se trouve à une quinzaine de kilomètres au nord de Surakarta et au pied du Mont Lawu. En 1934, un anthropologue « simplement » nommé Gustav Heinrich Ralph von Koenigswald lors de ses recherches dans la région découvrit des fossiles de ce qui s’avéra être l’ancètre du premier homme. Ce squelette fut alors dénommé Pithecanthropus erectus ou homme de Java. Plusieurs années avant cette découverte, Eugene Dubois trouva des signes de l’existence des ces fossiles mais il ne put totalement prouvé sa théorie car l’appartenance des os à la même espèce fut contesté par certains scientifiques. A la suite de la découverte de 1934, d’autres fouilles furent mené et de nombreux autres fossiles de vertébrés, d’animaux marins, de plantes et d’outils de pierre furent excavés, nettoyés et sont aujourd’hui exposés dans le musée de Sangiran. Les géologues indonésien et japonais travaillent ensemble depuis 1976 afin de trouver de nouvelles traces et des explications à la découverte des fossiles sur ces sites.  Les fossiles découverts à Java furent longtemps considérés comme le chaînon manquant de l’évolution entre l’homme-singe et l’homme «moderne» mais depuis d’autres fossiles plus anciens furent découverts au Kenya.

En dehors du musée de Sangiran, d’autres sites archéologiques des environs sont à découvrir: Punung (reliques du paléolithique et néolithique), Masaran (objets anciens), Sambungmacan, On, Ngandong (crânes et outils). Dans la vallée de la rivière Madison vous pourrez visiter le site de Sampung ou encore ceux de Wajak et Perning dans le bassin de la rivière Brantas. A kilomètres à l’ouest du musée de Sangiran se trouve une tour de 3 étages depuis laquelle vous aurez une vue panoramique sur toute la vallée. Vous aurez même droit à une présentation audio sur la théorie de l’évolution de Darwin. Avec 100 fossiles trouver sur les différents sites constituent 65% des anciens fossiles découverts en Indonésie et 50% de ceux découverts dans le monde ce qui constitue une source de connaissance importante.  Faites attention aux vendeurs de coquillages fossilisés que vous pourriez rencontrés pendant votre visite, si certain sont véritables, d’autres sont faux et il est interdit de plus d’exporter des vrais reliques. Le musée est les autres sites sont facilement accessible en bus ou taxi depuis la ville toute proche  de Solo.